Cowboy Action Shooting by the Old Pards Shooters


Cowboy Action Shooting - forum des Old Pards Shooters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT

Aller en bas 
AuteurMessage
James Averill

avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 63
Localisation : Paris / Breiz phare-ouest

MessageSujet: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   Mer 4 Juil 2018 - 10:58

LE CÉLÈBRE DIRECTEUR DE FILMS WESTERN, JOHN FORD, L'ENGAGE DE NOUVEAU.

 

Yakima Canutt a fait sa reconversion du rodeo au cinéma grace à Tom Mix, un autre acteur qui a également commencé sa carrière dans le rodeo; Mix a invité Canutt dans deux ou trois de ses films. Nous ne sommes pas sûrs si cette première photo de Canutt a été prise dans une arène de rodeo ou dans une scène de cinéma Hollywoodien. Elle a pu être prise lors de sa première cascade dans une scène de combat du dernier épisode de la la série « Lightning Bryce » tournée en 1920.

La scene d’action la plus mémorable dans le film « Stagecoach » se situe vers la fin du film tourné en 1939. Peu de temps après avoir traversé la rivière les passagers de la diligence s’attendent à un voyage confortable dans le Lordsburg, territoire du nouveau Mexique, mais le chef Apache Geronimo et ses hommes ne le voient pas du même œil ! Ils fondent sur eux d'une colline pour les attaquer et débute une course poursuite à travers le désert Mohave. Alors commence une scène de bataille implacable de six minutes stupéfiantes, du moment où Samuel Peacock (joué par Donald Meek) prend une flèche en pleine poitrine jusqu’à l’apparition de la cavalerie menée par le lieutenant Blanchard (Tim Holt).

Cette scène de poursuite des Apaches, longue de 6 minutes, a été tourné sur 3 jours en longs plans séquences entrecoupés par les tirs en studio des acteurs en direction supposée des indiens. John Wayne rentre alors pleinement en scène. La poursuite s’effectuant a environ 45 miles par heure, la porte de la diligence s'ouvre et on voit Wayne s'y accrochant. Il grimpe tant bien que mal sur le toit et commence à tirer sur les Apaches.


Ensuite vient la scène qui fera légende. Yakima Canutt a d'abord exécuté cette cascade pour les studios  « Monogram » en 1937, dans « Riders of the Dawn » (les Cavaliers de l'Aube), doublant Jack Randall et il en fera des variations tout au long de sa carrière. La cascade est fréquemment imitée, plus particulièrement dans les Aventuriers de l'arche perdue en 1981.
 
Canutt, habillé comme un Apache galope sur son cheval sur la gauche du couple de chevaux de tête de l’attelage puis saute sur le brancard de l’attelage, passant au dessus du cheval de tête, et commence à le freiner.

Ce qui vient ensuite est tout simplement extrêmement dangereux, voire suicidaire ! Non visible à la caméra étaient fixées des barres métalliques que Canutt avait relié, des harnais aux brancards, sur chacun des couples de chevaux afin de garder une distance constante de trois pieds entre les chevaux. Quand Ringo Kid (Wayne) tire sur lui, Canutt se baisse entre les chevaux, s'agrippant  sur les brancards en laissant traîner son posterieur. Ringo Kid tire sur lui de nouveau et Canutt se laisse tomber entre les chevaux puis la diligence.

Canutt croise ses bras sur la poitrine quand il tombe, ce qui peut avoir l'air bizarre, mais il a eu de bonnes raisons de faire ainsi. « ... l’espace entre le sol et la diligence est critique, » s'est rappelé Canutt. "Si vous deviez croiser vos bras avec vos coudes en haut, l'axe des roues avant les frapperait. Tout compte fait, c'est un gag que vous pourriez facilement provoquer si vous faites le mauvais mouvement".


Quand la diligence passe sur Canutt, il s'effondre et se remet ensuite sur ses genoux pour prouver qu'une personne et non un mannequin, avait réellement fait la scène. Ce dernier mouvement a momentanément fait une peur bleue au Directeur John Ford, lui-même ancien cascadeur, qui s'était attendu à ce que Canutt tombe du côté d'un cheval et non entre l’attelage. Il a pensé que la chute était non prevue et que Canutt s’était gravement blessé.





Ensuite dans l'ordre, le conducteur de la diligence (joué par Andy Devine) est touché par un tir dans son épaule droite, il s’affaisse sur le siège et perd les rênes des chevaux sur le côté droit. Il appelle le personnage de Wayne et Canutt, doublant maintenant Wayne, effectue des sauts du sommet de la diligence jusque sur le brancard du premier couple de chevaux (en fait, sur les fameuses barres métalliques dont on a parlé plus haut) saute sur le deuxième couple, ensuite sur le troisièmes, enfourche le cheval de tête et enfin prend le contrôle de l’attelage. Bien que Wayne n'ait pas exécuté cette cascade, il a vraiment joué la dernière scène de la séquence où il chevauche, sans selle, à une allure folle.









Parmi les autres cascades dans cette poursuite il y a des nombreuses chutes spectaculaires de chevaux Apaches,  certaines réalisées par Canutt, certaines par Iron Eye Cody ainsi que celle d’un Apache chutant de sa selle, son pied bloqué dans l'étrier et traîné par son cheval durant plusieurs secondes. Ces actions ont été filmées d'une voiture équipée de trois caméras offrant un choix pour chaque plan donc les cascades dangereuses n'ont pas dû être répétées. Ces chutes et les traînées par l’étrier sont plus impressionnantes que dans la plupart des Westerns grâce en grande partie à l'habileté de Canutt dans l'organisation et la réalisation des cascades mais aussi grâce à la grande maîtrise du chef opérateur Bert Glennon; De Ramona en 1916 jusqu’à la série Cheyenne dans les années 1960, l'art de Glennon fut magistral, particulièrement dans les films noirs et blanc, les films de genres, y compris huit des meilleurs Ford.


La bio assez fantastique de "Yak" (wikipedia):


Enos Edward Canutt nait le 29 novembre 1895 dans les collines avoisinant la petite ville de Colfax, dans l'État de Washington. Il est un des cinq enfants de John Lemuel Canutt et Nettie Ellen Stevens. Il grandit dans leranch familial fondé par son grand-père et repris par son père. Son éducation scolaire se limite à l'enseignement primaire qu'il suit à Seattle. C'est au ranch qu'il apprend à chasser, tirer et monter à cheval.

Rodéo

À l'âge de seize ans, doté d'une grande carrure, il pratique la monte du cheval sauvage à la foire du comté de Whitman tenue à Colfax en 1912. Il commence le rodéo professionnel et gagne sa réputation dans plusieurs épreuves du sport. C'est au Pendleton Round-Up de 1914 qu'il est baptisé Yakima Canutt, à la suite d'une confusion entre la presse et les organisateurs avec des cow-boys venus de la ville de Yakima. Il obtient une seconde place lors de l'édition de 1915, ce qui lui vaut d'être invité à concourir dans tout le pays.
Canutt gagne le titre de champion du monde quatre fois : en 191719191920 et 1923. Il participe à d'autres diverses compétitions. Lors d'un rodéo dans l'Idaho, la lèvre supérieure de Yakima est fortement déchirée par la corne d'un taureau. Après une douzaine de points de suture, il continue la compétition. Il fallut attendre un an pour qu'un chirurgien esthétique corrige sa déformation.
Entre les rodéos, Yakima domestique des chevaux pour le gouvernement français durant la Première Guerre mondiale. Il s'engage aussi dans la Navy en 1918 mais est vite libéré au printemps 1919, à la fin de la guerre.

Acteur

Durant la seconde moitié des années 1910, arrivé à Los Angeles pour un rodéo, Canutt se rend à Hollywood et y rencontre plusieurs personnalités. En particulier, il fait la connaissance de Tom Mix, lui aussi un adepte du rodéo. Ce dernier lui obtient du travail dans le monde du cinéma. Grâce à son habilité à cheval, Yakima est engagé comme cascadeur pour le western. Mais il ne reste pas à Hollywood et continue à voyager pour les compétitions sportives au début des années 1920.
De retour à Los Angeles vers 1923 pour une cérémonie de récompenses, il se voit offrir ses premiers rôles d'acteur. Notamment, le producteur Ben F. Wilson, qui développe des petits westerns à la pelle, le choisit comme premier rôle pour une dizaine de films de 1924 à 1926. En 1925 et 1926, Yakima produit quelques westerns en tant qu'indépendant (Yakima Canutt Productions) où il tient le rôle principal.
Son contrat avec Ben Wilson se termine en 1927. À cette époque arrive en force le cinéma parlant. Même s'il s'est alors imposé à Hollywood, avec plusieurs dizaines de films à son actif, Canutt voit sa carrière compromise. En effet, à la suite d'une pointe de fièvre contractée lors de son passage à la Navy, ses cordes vocales gardèrent des séquelles. Sa voix, ainsi rendue rauque, ne convient pas à l'interprétation de cow-boys héroïques. Il est alors contraint de réorienter son jeu vers des seconds rôles de méchant dans les années 1930.

Cascadeur

Durant les années 1920, Yakima pratique différentes cascades et les perfectionne au fil du temps. Il est à nouveau défiguré en se cassant le nez sur le tournage deBranded, a Bandit (1924), où il chute d'une falaise de 4 mètres, et il a encore recours à la chirurgie esthétique. Le film prit d'ailleurs plusieurs semaines de retard à cause de l'incident. En 1932, Canutt se casse l'épaule à quatre endroits en tentant de sauter d'un cheval sur un charriot en marche.
Lorsque sa carrière d'acteur prend du plomb dans l'aile au début des années 1930, Canutt se concentre logiquement de plus en plus sur le métier de cascadeur. Il travaille pour Nat Levine chez Mascot Pictures dans une vingtaine de serials entre 1928 et 1935. Dans le premier (The Vanishing West, 1928), il tient un rôle conséquent, mais ensuite il ne s'occupe quasiment plus que des cascades. Pour l'association Lone Star-Monogram, Yak double John Wayne dans une quinzaine de westerns de 1933 à 1935. Il y tient également plusieurs rôles de méchant. Canutt est aussi le double de Tom Keene dans une demi-douzaine de westerns de RKO Radio Pictures en 1932 et 1933. À cette époque il se forge la réputation d'un des cascadeurs les plus renommés d'Hollywood.
En 1935Herbert J. Yates regroupe plusieurs studios dont Monogram et Mascot pour former Republic Pictures. Canutt s'impose comme le premier cascadeur de la société de production. Il se retrouve en effet dans une centaine de ses films, comme ceux de Gene Autry. Dans le serial Zorro et ses légionnaires (1939), Canutt joue quasiment toutes les scènes où Zorro est masqué, se retrouvant autant à l'écran que le premier rôle Reed Hadley. Il en va de même pour Le Retour de Zorro(1937) : John Carroll se contente de jouer le flegmatique James Vega (petit-fils de Don Diego de la Vega) tandis que Canutt, masqué, réalise les exploits du justicier.
En 1939, Canutt est engagé dans deux films légendaires. Il double Clark Gable dans Autant en emporte le vent, dans la scène où il conduit une charrette pendant qu'Atlanta brûle. Suivant les recommandations de John WayneJohn Ford embauche Canutt pour La Chevauchée fantastique. Yak y supervise la célèbre scène de l'attaque indienne. Il réalise la cascade où un guerrier saute de sa monture sur le convoi de six chevaux, puis est abattu et tombe sous la diligence lancée à toute vitesse. Dans les deux films, Canutt apparaît furtivement en tant qu'acteur.
Alors qu'il double à nouveau Clark Gable dans La Fièvre du pétrole (1940), Yak est gravement blessé par un cheval qui lui tombe dessus. Après une opération des intestins, il garde des séquelles durant plusieurs mois. Sur le tournage de Idaho, il se casse les deux jambes au niveau des chevilles en jouant une chute depuis une charrette. Ces différentes blessures se joignent à l'avancement en âge de Canutt, qui approche la cinquantaine, pour inspirer une nouvelle réorientation de sa carrière.

Réalisateur de seconde équipe

Après avoir touché à la supervision de cascades dans La Chevauchée fantastique, et alors qu'il récupère de l'accident de La Fièvre du pétrole, Canutt est engagé par Sol Siegel pour diriger les scènes d'action d'un autre western à gros budget : L'Escadron noir (1940). De même, lors de la convalescence consécutive à la fracture de ses jambes, Canutt est embauché pour chapeauter l'action de La Ruée sanglante (1943). Dans ces trois westerns, il est à nouveau aux côtés de son amiJohn Wayne qui tient la vedette.
Jusqu'à la fin des années 1940, Yak continue à diriger les scènes d'action des films de Republic Pictures, avec Roy RogersWild Bill Elliott et toujours John Wayne, comme Alerte aux marines (1944) ou L'Ange et le Mauvais Garçon (1947). Canutt travaille pour des films de plus en plus importants. Ainsi, au début des années 1950, il fait partie de l'équipe d'Ivanhoé (1952) et Les Chevaliers de la Table ronde (1953) pour le grand studio Metro-Goldwyn-Mayer. Pour Walt Disney, Canutt se retrouve dans Sur la piste de l'Orégon (1956), Fidèle Vagabond (1957) et Les Robinsons des mers du Sud (1960).



Accident d'un char dans Ben-Hur(1959)

C'est dans Ben-Hur (1959) qu'Yakima Canutt accomplit son exploit le plus mémorable. C'est lui qui met en scène l'incroyablecourse de chars qui demanda à elle seule cinq mois de travail. Il entraine pour ce faire Charlton Heston et Stephen Boyd à exécuter certaines scènes d'action. Pour les acrobaties périlleuses, les deux stars sont remplacées par des cascadeurs professionnels. Joe Canutt, le fils de Yak, double Heston, tandis que Joe Yrigoyen, avec qui Yakima a tourné beaucoup d'autres films, double Boyd. Contrairement à la version de 1925, pas une personne ni un animal ne fut sérieusement blessé.
Canutt est engagé sur Spartacus (1960), où il dirige ses deux fils Tap et Joe pour le doublage de Kirk Douglas et ?. Yakima est ensuite demandé par Anthony Mann pour Le Cid (1961) et La Chute de l'empire romain (1964). Canutt participe à d'autres films dont Cat Ballou (1965), Khartoum (1966) et Quand les aigles attaquent (1968).

Fin de vie

Devenu quasiment inactif dans les années 1970, Yak prend sa retraite à 80 ans, après son dernier film Equus (1977). Il décède à North Hollywood de causes naturelles à l'âge de 90 ans, le 24 mai 1986. Il est enterré au Valhalla Memorial Park Cemetery.
Revenir en haut Aller en bas
Jesse Sandwhite

avatar

Messages : 813
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 69
Localisation : Crow Canyon

MessageSujet: Re: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   Mer 4 Juil 2018 - 13:48

 James!   Très intéressant récit! Les risques pris par ce fabuleux cascadeur, Waouhhh....! affraid   

_________________
So long!
Jesse.

RO1(promotion Versailles 2008)
OPSS # 5 SASS LM #80792

www.Clubdetirbeaujolais.fr SASS#844

Revenir en haut Aller en bas
Bill LOGAN

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   Jeu 19 Juil 2018 - 0:24

Passionnant James   Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.buffalocuir.com
Blacksmith Pete

avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   Lun 23 Juil 2018 - 10:06

Bel article James !

Petit détail historique : en fait à cause du climat désertique les diligences dans le Sud Ouest étaient le plus souvent tractées par des mules....en été particulièrement , les chevaux ne tenaient pas le coup

pour ceux qui captent la langue locale voici un article intéressant :

http://ringbrothershistory.com/bobsprojects/TheHistoryofStagecoachesinTucson,Arizona.pdf

on y lit que la ligne transcontinentale créé en 1857 , la Butterfly Overland Mail mettait 25 jours pour relier  St Louis Missouri à St Fransico .... 2800 Miles  ( 4500 Km ) avec environ 200 stations relais et  1000 Chevaux plus 500 mules

Le coach comportait en fait neuf places ( 3 rangées de sièges ) étroites et inconfortables ... le trajet coûtait 200 $  , sans les repas ..  soit environ 5000$ actuels  (  prix élevé et service Easyjet...déjà).. la priorité était le courrier

les relais étaient espacé de 10 à 40 miles selon les difficultés du terrain...
Revenir en haut Aller en bas
James Averill

avatar

Messages : 750
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 63
Localisation : Paris / Breiz phare-ouest

MessageSujet: Re: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   Lun 23 Juil 2018 - 20:54

 Pete pour ces très intéressantes précisions.
Revenir en haut Aller en bas
James Curwood

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 05/06/2017
Age : 54
Localisation : Lançon Provence

MessageSujet: Re: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   Mar 7 Aoû 2018 - 15:07

  et
 il a eu une vie trépidante ce brave homme ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT   

Revenir en haut Aller en bas
 
"STAGECOACH" de John Ford - La célèbre cascade de YAKIMA CAHUTT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Morrison
» Pour le retour de Music-John Miles à Gentilly
» Ma mini-Z MR-02MM FORD GT2005
» LA FORD TAURUS SHO 1989, VOUS VOUS RAPPELLEZ?
» Pour ceux que ça intéresse,un célèbre site connu des pêcheurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cowboy Action Shooting by the Old Pards Shooters :: SALOON :: MUSIC, FILMS & TV-
Sauter vers: