Cowboy Action Shooting by the Old Pards Shooters


Cowboy Action Shooting - forum des Old Pards Shooters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin

Aller en bas 
AuteurMessage
Scarwolf

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : La Saussaye (27)

MessageSujet: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Mer 23 Fév 2011 - 3:23

John Wesley Hardin (alias "Wes Hardin", alias "Little Arkansas") est né le 26 Mai 1853 à Bonham, Texas. Il était le second fils d'un pasteur méthodiste itinérant, faisant également parfois office d'instituteur et de juge...
Le petit John n'avait que 8 ans quand éclata la guerre de secession, et sa famille embrassa d'emblé la cause Confédérée. 4 ans plus tard, à l'issue de ce fratricide conflit, il avait appris ce qu'était la haine et les exactions commises par l'administration nordiste envers les habitants du Sud ne firent qu'entretenir cette rage. A 15 ans, il tua son premier homme, un ouvrier noir avec lequel il avait eu maille à partir peu de temps avant. Selon certains sources, l'homme armé d'un gourdin reçu 3 balles tirées dans l'abdomen avec un colt 1860 Army et mis plusieurs jours à mourir...


Wes pris la fuite, pour éviter selon ses propres termes "une condamnation à mort certaine, face à un tribunal soutenu par les baïonettes nordiste". Il en profita au passage pour abattre 3 soldats qui le pourchassaient. Réfugié chez un cousin, Simp Dixon, il fut rattrapé par l'armée et s'ensuivit un nouvel échange de coups de feu au cours duquel les deux cousins tuèrent chacun 1 homme avant de s'enfuir par des routes divergentes.


On le retrouve un peu plus tard employé dans un ranch de Navarro (Texas), mais il reprit bientôt la route après le meurtre d'un joueur, Amos Bradley, qui l'avait accusé de tricherie. A Horn Hill, toujours au Texas, il tua un employé du cirque des frères Robinson qui tentait de l'expulser car il refusait de payer son entrée et parvint à se sauver une fois de plus. Plus loin, dans la ville de Kosse, il tua d'une balle dans la tête un proxénète du nom d'Alan Comstock, pour un différent de 100 $ et les beaux yeux d'une prostituée dont il s'était accaparé les faveurs... A cette époque, Wes avait 18 ans et déjà 8 morts à son actif...


Il fit bientôt une nouvelle victime à Waco lors d'une querelle de jeu et fut capturé près de Longview mais sorti un revolver dissimulé et abattit un métis chargé de le garder. Il fut à nouveau fait prisonnier par 3 policiers d'état alors qu'il filait vers le Mexique et réussi à les tuer tout les 3 on ne sait trop comment, puis renonçant à traverser la frontière, il se rendit à Gonzales. Là il travailla dans le ranch de ses cousins Clement (Manning, Jim, Gyp et Joe) mais tua un mexicain qui distribuait les cartes dans une maison de jeux de Gonzales. Il se joignit alors à ses cousins pour convoyer un troupeau à Abilène et se soustraire une fois de plus à la justice...


Il est généralement admis qu'il aurait tué 2 indiens et un chef de convoi mexicain en cours de route. A cette époque, Wild Bill Hickok était Marshall d'Abilène, mais il semble que durant le séjour de Hardin, l'un et l'autre se soient soigneusement évités, même après que Wes ai une fois de plus laissé un mort derrière lui lors d'une partie de poker.


Hardin se joignit à un détachement armé parti à la recherche de Pablo Guttierrez, un bandit mexicain... Il retrouva et abattit Guttierrez à Bluff (Kansas) et revins à Abilène où il bénéficia d'une certaine popularité suite à son exploit. Mais une nuit, il fut réveillé par un rôdeur qui s'était introduit dans sa chambre, pas de chance pour l'intru qui mourut sur le champs... Ayant apperçu Hickock, Hardin s'echappa en volant un cheval et retourna à Gonzales. En chemin il tua Green Paramoor, un policier d'etat noir lancé à sa poursuite et ensuite 3 citoyens armés (probablement avec l'aide de ses cousins Clement)...


A Gonzales, il épousa Jane Bowen et tenta de vivre paisiblement pendant un moment comme vendeur de chevaux, mais durant l'été 1872, il tua un mexicain qui avait peut être essayé de le voler et fut ensuite blessé pour la première fois au cours d'un échange de coups de feu avec un joueur.


A seulement 19 ans et fort de 25 meurtres au compteur, John Wesley Hardin était à l'origine de trop d'effusions de sang, même pour les habitants indisciplinés du centre du Texas. Après l'arrivée d'un autre détachement de citoyens armés, il fut de nouveau blessé et se rendit au Sheriff Dick Reagan du comté de Cherokee. Après quelques mois de prison, il scia les barreaux de sa cellule et s'enfuit vers le comté de Witt pour rendre visite à des parents éloignés, les Taylor... Durant son séjour, il fit deux nouvelles victimes : le Sheriff Jack Helm et son adjoint, Pat Morgan...


Au printemps 1874, le Sheriff Adjoint Charley Webb du comté de Brown arriva à Commanche et trouva Hardin dans une taverne en compagnie de Jim Taylor et Bud Dixon. Après une brève discussion, Webb s'effondra mortellement touché par Hardin et fut achevé par ses complices. Hardin fut également blessé dans l'affrontement.


Une prime de 4000 $ fut offerte pour sa capture et Hardin reprit sa cavale se cachant durant 3 ans sous divers noms d'emprunts (John Adams, J.H Swain...), exercant les emplois les plus variés (fermier, débardeur de bois, acheteur de chevaux, tenancier de bar...) et parcouru les états de Louisianne, Georgie, Alabama et Floride.


La tenacité des forces de l'ordre fini par payer et retrouvèrent sa trace. le Lieutenant John B. Armstrong des Rangers, le suivi jusqu'à Pensacola Junction. Armstrong et deux adjoints montèrent dans le wagon du train où se trouvait Hardin en compagnie de trois comparses. L'un des bandits fut tué et deux autres arrêtés. Armstrong assomma Hardin en lui assénant un coup avec le canon de son revolver.


Le Hors-la-loi fut jugé à Gonzales pour le meurtre de Webb et condamné à 25 ans dans la prison de Huntsville où il étudia le droit. Après 16 ans, le gouverneur Jim Hogg le gracia. Il retourna à Gonzales un moment puis parti à El Paso où il ouvrit un cabinet juridique. Là il se lia avec une prosituée du nom de Bella (ou Beulah) et frequenta assiduement les saloons et cercles de jeu de la ville. Bien que plus calme que dans sa prime jeunesse, il portait toujours ses revolvers. Le souteneur de Bella, un certain Morose (ou McRose) voleur de betail de son état, était à Juarez au Mexique, une prime ayant été offerte pour sa capture. Hardin négocia une entrevue entre le hors-la-loi et les forces de l'ordre... Celle-ci eu lieu de nuit et lorsque cette rencontre fut terminée, Morose avait été tué par les hommes de loi avec pas moins de 8 balles dans le corps.


Parmi les policiers d'El Paso, se trouvaient des gens peu recommandables du nom de Selman, Old John Selman et son fils, John Selman Junior. Il semblerait qu'ils aient trempé dans l'affaire Morose. Quoi qu'il en soit, le 19 Août 1895, aux alentours de 23h00, Old John Selman pénetrait dans l'Acme Saloon d'El Paso où se trouvait Hardin. La veille, Hardin avait avertit le père Selman que son fils ferait mieux de se tenir à l'écart de Bella qu'il avait arrêtée et soumise à une amende de 50 $, pour ivresse sur le voie publique et vagabondage... Selman s'approcha de Wes Hardin qui lui tournait le dos, dégaina son Colt SAA (cal.45, canon de 5,5") et lui tira une balle dans la nuque.Tué sur le coup, Hardin s'effondra le long du comptoir et Selman lui tira encore deux balles, l'une le touchant au bras, l'autre au flanc...


Ainsi disparaissait l'un des pires tueurs de l'Ouest Américain, à l'âge de 42 ans.







Durant sa carrière de gunfighter, Hardin a successivement utilisé un Colt 1860 Army, un Colt 1851 Navy (qu'il considérait comme l'une des meilleures armes jamais construite), de nombreux Colt DA Lightning cal.38 et Colt DA Thunderer cal.41 (qu'il affectionnait particulièrement, tout comme les Merwin Hulbert & Co Pocket Army DA cal.38). Le jour de sa mort, il portait un Colt SAA cal.45 (sans extracteur) et un S&W DA 44-40. Il fut également l'un des premeirs à porter régulièrement des holsters d'épaule.



Sources :
- Les Hors-la-loi de l'Ouest Américain, Didier Bianchi, éditions Crepin-Leblond
- Les Hors-la-loi du Far West, Robert Elman, editions Fernand Nathan
Revenir en haut Aller en bas
little shooting star

avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 59
Localisation : Beaumont le Roger

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Mer 23 Fév 2011 - 7:33

Scarwolf

John Wesley Hardin : un homme peu fréquentable à la gachette facile

Revenir en haut Aller en bas
Oliver Cullinan

avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 08/02/2011
Age : 58
Localisation : Beaumont le Roger

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Mer 23 Fév 2011 - 22:48


Super cette histoire, vivement la prochaine pourquoi pas Jesse James ?


_________________
"Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense"
Fernand Raynaud

SASS LM # 87601 / RO 1
OPSS LM # 2
Revenir en haut Aller en bas
Scarwolf

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : La Saussaye (27)

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Mer 23 Fév 2011 - 23:28

Hummm... Jesse James ? Pourquoi pas en effet... C'est un morceau de choix... Mais ça va demander pas mal de boulot pour comparer les nombreuses sources et composer un article convenable, bien qu'obligatoirement condensé...

Dans l'intervale, je posterais quelques sujets concernant des personnages dont les carrières furent plus brèves...

Revenir en haut Aller en bas
Blacksmith Pete

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Jeu 30 Aoû 2012 - 13:55

Les sources divergent, comme souvent..

Selon un doc us Wes Harding portait un Lightning en 38 de 2"1/2 quand il a été abattu par derrière...

Arme nickelée avec têtes de vis bleutées et poignée de nacre, vendu pour 165'000 $ il n'y a pas très longtemps

En 2002 lors d'une vente aux enchères en Californie, il a été vendu un lot d'effets d'Harding , un jeu de carte, une carte de visite et un journal d'époque relatant les faits de sa mort, pour 15'250 $ et détail macabre, la balle mortelle pour 80'000 $...... ça fait cher le kg de plomb...
Revenir en haut Aller en bas
JOHN WOLF

avatar

Messages : 1131
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Sam 1 Sep 2012 - 4:29

Superbe histoire !!



Ce qui m'interpelle le plus c'est qu'un homme comme ca ne soit pas toujours dos au mur !!

...... la premiere chose qu'on m'a apprise a l'armée lors de mon premier quartier libre c'etait de ne jamais boire un coup a la vitre des bars , toujours aller au fond !! ..... j'etais a Bayonne et n'etait recherché par personne lol! .......



La deuxieme chose qui m'interpelle c'est que sans grand moyen de communication , ils arrivaient a poursuivre quelqu'un ! souvent a l'aide d'un portrait robot a 2 sous !!



Revenir en haut Aller en bas
Jeppesen
Admin
avatar

Messages : 8806
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 69
Localisation : Haut de Seine (92)

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Sam 1 Sep 2012 - 13:44

vrai, mais la "population" était moins nombreuse, et surtout, ces types là n'essayaient sans doute pas d'être vraiment "discrets" ?

_________________
Tallyhoo ! Tallyhoo !




SASS L.M. # 80699 / R.O. II

the "Vigilants of the High Valley" - Arquebuse d'Antony - T.N.V.

Revenir en haut Aller en bas
Scarwolf

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : La Saussaye (27)

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Sam 1 Sep 2012 - 22:24

Oh que si, ils se planquaient ! Certains en territoire indien, comme l'on fait Bill Longley ou Cole Younger.

D'autre en changeant régulièrement de lieu et de nom (une cavale de base, quoi) à l'instar du plus célèbre d'entre eux, Jesse James.

De son côté, Billy The Kid passait régulièrement la frontière Mexicaine, tout comme Géronimo d'ailleurs.

Sitting Bull s'est mis à l'abri au Canada durant quelques temps après Little Big Horn.

Les hors la loi, tout comme les indiens "renégats" (Dieu que je hais ce terme !) déployaient des trésors d'ingéniosité pour tenter d'échapper à leurs poursuivants... Même si au bout du compte l'issue était inéluctable : la capture ou la mort !
Revenir en haut Aller en bas
Sundance Jim

avatar

Messages : 1087
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : River Essonne 91

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Mar 11 Déc 2012 - 13:31

Il me semble que J W Hardin et l'inventeur de la célèbre technique : tendre son revolver la crosse en avant garder le doigt dans le pontet et d'effectuer un rapide " roller "et faire feu ! (repris dans de nombreux western )
Revenir en haut Aller en bas
Scarwolf

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 49
Localisation : La Saussaye (27)

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Mer 12 Déc 2012 - 22:58

Je ne mettrais pas ma main au feu (malgré le froid) que Wes Hardin soit l'inventeur de cette technique.

Cependant il est avéré qu'il l'a au moins une fois utilisé pour abattre le policier noir Green Paramoor qui était fort peu expérimenté.

Une légende dit qu'il aurait une fois embarrassé Wild Bill Hickock àAbilène en utilisant cette technique alors que le Marshall lui demandait de se défaire de son arme comme le stipulait la loi en vigueur en ville. Pour ma part, je ne pense pas que Hickock lui aurait permis de laisser le doigt dans le pontet de son revolver sans lui coller au moins une balle de l'un de ses deux Colts 1851 dans la carcasse.
Revenir en haut Aller en bas
Sundance Jim

avatar

Messages : 1087
Date d'inscription : 15/11/2012
Localisation : River Essonne 91

MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   Jeu 13 Déc 2012 - 16:31

Certe ! je dis qu'il est " l'inventeur " de cette technique c'est un peu fort
quand a cette légende que Hardin aurait "embarrasser " Wild Bill je n'y crois pas une seconde
je pense comme toi : Hickock lui aurai bruler la cervelle et ensuite lui aurai demander de remettre sont colt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légendes de l'Ouest : John Wesley Hardin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cross du Courrier de l'Ouest
» Le point sur Escala'Buoux et la Face Ouest
» Pour le retour de Music-John Miles à Gentilly
» Les légendes Celtiques : Fabrique d'Isabelles :p ! p2 & 3 !
» Vétathlon du Sud Ouest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cowboy Action Shooting by the Old Pards Shooters :: SALOON :: HISTORY-
Sauter vers: